Méthodes d’analyse et guides

La surveillance du marché des produits cosmétiques en Europe peut se révéler difficile en raison de la grande variété des produits et des substances à analyser et de la diversité des formes utilisées. La législation européenne ne prévoit que peu de méthodes officielles permettant de détecter des substances interdites ou réglementées dans les produits cosmétiques. Dans le cadre de sa mission consistant à renforcer la compétence analytique des laboratoires en Europe, l’EDQM s’efforce de continuer à augmenter l’accès à des protocoles d’essai harmonisés qui ont été dûment validés et qui sont suffisamment reproductibles.

Quantification des N-nitrosamines polaires dans les produits cosmétiques

Le réseau européen des laboratoires officiels de contrôle des cosmétiques (« réseau OCCL ») a validé une méthode analytique de quantification des N-nitrosamines polaires dans les produits cosmétiques. Une description détaillée de la méthode par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse peut être téléchargée GRATUITEMENT sur le site FreePub de l’EDQM. Le réseau OCCL travaille actuellement à la validation d’une méthode analytique de quantification des N-nitrosamines non polaires dans les produits cosmétiques (publication à venir).


Quantification du formaldéhyde libre dans les produits cosmétique

Conformément aux dispositions de l’article 12 du Règlement (CE) nº 1223/2009, qui prescrit le recours à des méthodes « fiables et reproductibles » pour le contrôle des cosmétiques, le réseau européen des laboratoires officiels de contrôle des cosmétiques (OCCL) a validé une méthode analytique de quantification du formaldéhyde libre dans les produits cosmétiques. Une description détaillée de la méthode par chromatographie liquide peut être téléchargée GRATUITEMENT.


Quantification du peroxyde d’hydrogène dans les produits cosmétique

Conformément aux dispositions de l’article 12 du Règlement (CE) nº 1223/2009, qui prescrit le recours à des méthodes « fiables et reproductibles » pour le contrôle des cosmétiques, le réseau européen des laboratoires officiels de contrôle des cosmétiques (OCCL) a validé une méthode analytique de quantification du peroxyde d’hydrogène présent dans les produits de blanchiment des dents ou libéré par ces produits. Une description détaillée de la méthode par chromatographie liquide peut être téléchargée GRATUITEMENT.


Produits solaires

Les produits solaires contiennent des substances filtrant ou bloquant la lumière UV, et l’étiquette de nombreux produits indique un « facteur de protection solaire » (FPS). Ce FPS est établi sur la base d’essais in vivo effectués sur des humains ou d’essais in vitro. Depuis de nombreuses années, le FPS est évalué à l’aide de méthodes in vivo et in vitro. Ces méthodes, en particulier les essais in vitro, sont en cours d’harmonisation.

La composition de la formulation, le type de filtres UV (minéraux ou organiques), leur photostabilité quand on les expose à la lumière et à des températures significatives, l’incompatibilité physicochimique entre les filtres et d’autres ingrédients, la conservation des produits, la préparation des échantillons, le processus d’irradiation et l’équipement utilisé sont autant de facteurs qui influencent grandement les résultats des essais et les corrélations in vivo/in vitro.

À ce jour, cinq séminaires sur ce thème ont été organisés pour les experts des Autorités nationales et des OCCL :

- 2019 — Strasbourg (France), dans les locaux de l’EDQM

- 2016 — Nicosie (Chypre), dans les locaux du Laboratoire général de l’État chypriote (SGL)

- 2014 — Lisbonne (Portugal), dans les locaux de l’Autorité nationale portugaise des médicaments et des produits de santé (INFARMED)

- 2012 — Karlsruhe (Allemagne), dans les locaux du CVUA Karlsruhe

- 2011 — Montpellier (France), dans les locaux de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)

Les présentations portaient principalement sur les développements analytiques et les approches en matière de surveillance du marché des produits solaires. Les experts participants ont convenu d’harmoniser les approches et de développer davantage les méthodologies.

retour

publications sur les cosmétiques
Guides

Le Comité européen CD-P-COS concentre actuellement ses efforts sur la participation des OCCL à son réseau paneuropéen et continue d’étoffer sa base de données contenant des résultats d’essais sur les produits cosmétiques destinés aux enfants.

Qu'est-ce qu'un OCCL ?

Un OCCL est un établissement public chargé de contrôler, en laboratoire, des cosmétiques dans le cadre de la surveillance du marché. Le réseau OCCL réunit plus de 50 laboratoires.

La participation est ouverte aux États Parties à la Convention relative à l’élaboration d’une Pharmacopée européenne du Conseil de l’Europe et aux observateurs.

L’adhésion au réseau est ouverte aux laboratoires indépendants, financés par des fonds publics, ayant mis en place un système de management de la qualité tel que défini dans la norme ISO/CEI 17025:2017 (ou équivalent) et des règles appropriées pour la sous-traitance de certains types de travaux.

Aperçu des membres du réseau 

Réjoindre le réseau

Les laboratoires officiels de contrôle des cosmétiques situés dans les États membres éligibles peuvent rejoindre le réseau.

Les observateurs officiels auprès de la Pharmacopée Européenne sont également invités à participer aux activités du réseau, notamment à des études de surveillance du marché coordonnées, à des essais d’aptitude et à différents types de réunions d’experts.

Pour en savoir plus sur les modalités d’adhésion au réseau et sur ses projets, contactez le secrétariat au réseau OCCL.

en savoir plus

En savoir plus sur les activités, sur quelques projets et sur les travaux et expériences du réseau.