Council for europe portal
Language : fr Rechercher
Choisir une langue

EDQM : transparence et dialogue sont les clés de l’harmonisation des pharmacopées

Retour
Pharmacopée européenne
Harmonisation internationale
Actualité
08 octobre 2019
Strasbourg, France

A l’occasion du 30e anniversaire du Groupe de Discussion des Pharmacopées (GDP), Susanne Keitel, Directrice de l’EDQM, a souligné les progrès réalisés par le GDP en matière d’harmonisation des pharmacopées et rappelé le rôle fondamental joué par le groupe dans la réduction des essais redondants effectués par les fabricants, permettant ainsi une meilleure disponibilité des médicaments. Des représentants des trois membres du GDP (pharmacopées européenne, japonaise et des États-Unis) ainsi que de l’Organisation Mondiale de la Santé, observateur auprès du GDP depuis 2001, se sont réunis à Tokyo le 3 octobre pour célébrer cet anniversaire et discuter des tendances et perspectives futures à travers le monde dans le domaine des normes pharmaceutiques.

Au cours de son intervention, Susanne Keitel a fait remarquer que les travaux menés ces dernières années par le GDP sur l’harmonisation des pharmacopées ont permis aux trois pharmacopées de mieux répondre aux besoins des divers marchés mondiaux dont les processus ont convergé du fait de la mondialisation. Elle a expliqué comment, en réduisant progressivement la duplication des exigences et en éliminant les essais redondants, le travail du GDP a aidé les pharmacopées à assurer la production de normes qui restent à la pointe des dernières avancées tout en reflétant la réalité de la situation mondiale, les bénéficiaires de ces progrès étant in fine les patients.

En conclusion, Susanne Keitel a félicité les organisateurs pour cette journée d’échanges fructueux et a souligné à quel point les membres du GDP se devaient de toujours faire preuve de transparence dans leur travail avec les autres pharmacopées et de profiter de l’Assemblée mondiale des pharmacopées qui reste la plate-forme idéale pour être au fait sur des dernières avancées.

Parce qu’elle considère que les normes de pharmacopée constituent un instrument vital pour l’enregistrement des médicaments, la surveillance du marché, la libre circulation et le libre-échange des médicaments entre pays et régions, la Pharmacopée Européenne est activement engagée dans le GDP, tout comme la Pharmacopée Japonaise et la Pharmacopée des États-Unis. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) accompagne ces trois pharmacopées à titre d’observateur.

Plus d’informations sur les initiatives d’harmonisation de la Pharmacopée Européenne.

Plus d’informations sur le Symposium du 30e anniversaire du GDP (en anglais).

Voir également:

twitter facebook googleplus pinterest linkedin email