Council for europe portal
Language : fr Rechercher
Choisir une langue

CombiStats: Quoi de neuf dans la version 5.0 ?

La version 5.0 de CombiStats a été publiée le 11 mars 2013. La mise à niveau de la version 4.0 à la version 5.0 est optionnelle et gratuite. Le logiciel est compatible avec les versions antérieures, de sorte que tous les modèles et fiches de données existants fonctionneront de la même manière avec la nouvelle version. Votre mot de passe reste le même après la mise à niveau vers la version 5.0. Les nouveautés de la version 5.0 sont résumées ci-dessous.

 

  • Protection par mot de passe des modèles et des fiches de données

De nombreux utilisateurs souhaitaient pouvoir protéger les modèles et les fiches de données de toute modification accidentelle. Ils peuvent désormais le faire via un nouveau bouton marqué d’un cadenas . 4 niveaux de protection sont proposés, chacun disposant de son propre mot de passe. Les mots de passe sont optionnels. Si vous ne saisissez aucun mot de passe quand vous rehaussez le niveau de protection, l’utilisateur pourra retirer cette protection sans mot de passe. Même en l’absence d’un mot de passe, le risque d’une modification accidentelle sera ainsi atténué. De plus amples informations sur les 4 niveaux de protection et l’utilisation des mots de passe figurent dans le manuel.
 

  • Intégration des essais d’équivalence

Les options proposées dans l’assistant Options Wizard comprennent les essais d’équivalence. L’option peut être activée sous l’onglet « ANOVA ». CombiStats affiche alors un tableau comprenant les statistiques d’équivalence. Les pentes des préparations individuelles sont affichées avec leurs intervalles de confiance à 90% (et non 95% !). Si un étalon est utilisé, la différence et les rapports des pentes par rapport à l’étalon sont également affichés, toujours avec des limites de confiance à 90%. Pour les modèles de rapport de pente, les ordonnées à l’origine sont utilisées plutôt que les pentes, les rapports ne sont alors pas calculés car leur interprétation ne serait pas pertinente. Le but de ces statistiques est de vérifier que tout l’intervalle de confiance à 90% respecte les limites prédéfinies. Si c’est le cas, les pentes sont jugées équivalentes, même si une analyse traditionnelle de la variance montre la présence d’un non-parallélisme significatif. Un exemple est disponible ici.
 

  • Des régressions robustes pour réduire l’effet des valeurs aberrantes

Bien que la Pharmacopée Européenne incite ses utilisateurs à ne pas effectuer de test des valeurs aberrantes pour exclure ces dernières, il a été constaté que de nombreux laboratoires continuent à systématiquement pratiquer ces tests, sans chercher d’explication expérimentale à l’apparition de des valeurs aberrantes. Pour encourager ces laboratoires à abandonner cette pratique et adopter de meilleures alternatives, la version 5.0 propose une régression robuste via l’estimateur de Huber. Elle peut être activée dans les options avancées, en indiquant un poids w = h. Un exemple est disponible ici.
 

  • Application automatique de la méthode de Spearman-Kärber

Dans certains titrages conçus pour être analysés avec des modèles probits (ou des courbes paramétrées semblables), il se peut que les résultats soient insuffisants dans la partie centrale pour permettre une estimation de la pente. Dans ce cas, une estimation peut tout de même souvent être obtenue en utilisant la méthode de Spearman-Kärber. Dans la version 4.0, il était alors nécessaire de modifier les spécifications du modèle pour passer de « probit » à « angular » avec une pente fixée à 1/ln (étape de dilution). Ce n’est plus nécessaire dans la version 5.0. CombiStats peut déterminer qu’un modèle paramétrique n’est pas utilisable et appliquer automatiquement la méthode de Spearman-Kärber. Un message indiquant ce changement sera imprimé avec les résultats. Un exemple est disponible ici.
 

 

  • Convergence plus rapide des modèles non linéaires

Avec l’implémentation d’un nouvel algorithme dans la version 5.0, la convergence — très souvent lente dans la version 4.0 — est désormais beaucoup plus rapide. Plus particulièrement, les modèles non linéaires et non pondérés convergent maintenant plus rapidement qu’auparavant, notamment lorsque les asymptotes sont difficiles à estimer. Le nouvel algorithme devrait produire les mêmes résultats que l’ancien algorithme, mais il se peut que, dans de rares cas, la dernière décimale diffère d’une unité (maximum).
 

  • Régression sigmoïde asymétrique à 5 paramètres

Plusieurs utilisateurs ont demandé l’ajout de cette fonctionnalité. Elle permet l’introduction d’un 5e paramètre pour modéliser l’asymétrie des courbes. Uniquement disponible pour les modèles qualitatifs et des modèles quantitatifs sigmoïdes, cette option peut être activée sous l’onglet « transformation » de l’assistant Options Wizard. Un exemple est disponible ici.
 

  • Amélioration de la fonctionnalité ANNULER/RÉPÉTER

Un nouveau bouton « RÉPÉTER »   est disponible ; il permet de rétablir une action préalablement annulée par la fonction « ANNULER » . En outre, le problème parfois observé avec la fonction « ANNULER » dans la version 4.0 (scintillement de l’écran pouvant entraîner un ralentissement la restauration des données) a été résolu.
 

  • Graphiques reliant les réponses moyennes

Le graphique en pleine page comprend un nouveau bouton  qui permet de générer un graphique reliant les réponses moyennes par dose. Un exemple est disponible ici.
 

  • Calcul plus rapide de la statistique de Wilcoxon-Mann-Whitney

L’algorithme utilisé pour calculer la statistique exacte de WMW a été optimisé pour permettre l’analyse des grands ensembles de données dans un laps de temps raisonnable. Il peut encore être trop lent pour permettre un calcul exact si les problèmes sont très complexes (plus de 20 unités expérimentales par échantillon), auquel cas une approximation peut être obtenue en appuyant sur le bouton PAUSE (ou CTRL+ESC).
 

  • Ratios dans les titrages à une seule dose

CombiStats 4.0 ne permettait pas d’entrer les ratios sous la forme r/n pour les titrages à dose unique basés sur des réponses qualitatives. La seule solution possible consistait à saisir une série de 0 pour « r » et de 1 pour « n-r . Ce n’est plus nécessaire dans la version 5.0.
 

  • Accès rapide aux fichiers d’exemple

Certains utilisateurs avaient des difficultés à localiser le dossier contenant les fichiers d’exemple, ou ignoraient tout simplement que des exemples étaient fournis avec le logiciel. Un nouveau bouton marqué d’une ampoule  fournit désormais un accès direct à plus de 60 fichiers d’exemple.
 

  • Activer/Désactiver l’affichage des réponses moyennes

Lorsque les réponses moyennes étaient affichées en utilisant CTRL+R (ou via l’élément de menu correspondant), il était auparavant nécessaire d’apporter une modification à la fiche de données pour les faire à nouveau disparaître. Dans la version 5.0, il suffit simplement d’utiliser à nouveau le raccourci CTRL+R pour cacher les réponses moyennes.
 

  • Exporter les matrices

Il est désormais possible d’exporter les matrices lorsque les calculs ont été interrompus via la touche PAUSE (ou CTRL+ESC), ce qui n’était pas possible dans les versions précédentes.

twitter facebook googleplus pinterest linkedin email