Council for europe portal
Language : fr Rechercher
Choisir une langue

Liste des publications relatives aux OCCL

Méthodes d’analyse et guides
Études de surveillance du marché des cosmétiques
Programme d’essais d’aptitude pour les cosmétiques et formations

Méthodes d’analyse et guides

La surveillance du marché des produits cosmétiques en Europe peut se révéler difficile en raison de la grande variété des produits et des substances à analyser et de la diversité des formes utilisées. La législation européenne ne prévoit que peu de méthodes officielles permettant de détecter des substances interdites ou réglementées dans les produits cosmétiques. Dans le cadre de sa mission consistant à renforcer la compétence analytique des laboratoires en Europe, l’EDQM s’efforce de continuer à augmenter l’accès à des protocoles d’essai harmonisés qui ont été dûment validés et qui sont suffisamment reproductibles.

Quantification du formaldéhyde libre dans les produits cosmétiques

Conformément aux dispositions de l’article 12 du Règlement (CE) nº 1223/2009, qui prescrit le recours à des méthodes « fiables et reproductibles » pour le contrôle des cosmétiques, le réseau européen des laboratoires officiels de contrôle des cosmétiques (OCCL) a validé une méthode analytique de quantification du formaldéhyde libre dans les produits cosmétiques. Une description détaillée de la méthode par chromatographie liquide peut être téléchargée GRATUITEMENT.

Quantification du peroxyde d’hydrogène dans les produits cosmétiques

Conformément aux dispositions de l’article 12 du Règlement (CE) nº 1223/2009, qui prescrit le recours à des méthodes « fiables et reproductibles » pour le contrôle des cosmétiques, le réseau européen des laboratoires officiels de contrôle des cosmétiques (OCCL) a validé une méthode analytique de quantification du peroxyde d’hydrogène présent dans les produits de blanchiment des dents ou libéré par ces produits. Une description détaillée de la méthode par chromatographie liquide peut être téléchargée GRATUITEMENT.

 Produits solaires

Les produits solaires contiennent des substances filtrant ou bloquant la lumière UV, et l’étiquette de nombreux produits indique un « facteur de protection solaire » (FPS). Ce FPS est établi sur la base d’essais in vivo effectués sur des humains ou d’essais in vitro. Depuis de nombreuses années, le FPS est évalué à l’aide de méthodes in vivo et in vitro. Ces méthodes, en particulier les essais in vitro, sont en cours d’harmonisation. La composition de la formulation, le type de filtres UV (minéraux ou organiques), leur photostabilité quand on les expose à la lumière et à des températures significatives, l’incompatibilité physicochimique entre les filtres et d’autres ingrédients, la conservation des produits, la préparation des échantillons, le processus d’irradiation et l’équipement utilisé sont autant de facteurs qui influencent grandement les résultats des essais et les corrélations in vivo/in vitro. À ce jour, cinq séminaires sur ce thème ont été organisés pour les experts des Autorités nationales et des OCCL :
- 2019 — Strasbourg (France), dans les locaux de l’EDQM
- 2016 — Nicosie (Chypre), dans les locaux du Laboratoire général de l’État chypriote (SGL)
- 2014 — Lisbonne (Portugal), dans les locaux de l’Autorité nationale portugaise des médicaments et des produits de santé (INFARMED)
- 2012 — Karlsruhe (Allemagne), dans les locaux du CVUA Karlsruhe
- 2011 — Montpellier (France), dans les locaux de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)

Les présentations portaient principalement sur les développements analytiques et les approches en matière de surveillance du marché des produits solaires. Les experts participants ont convenu d’harmoniser les approches et de développer davantage les méthodologies.

retour

 

Études de surveillance du marché des cosmétiques

Au sein du réseau européen des OCCL, les études de surveillance du marché (MSS) sont conçues comme des études multilatérales de produits cosmétiques de même type présents sur le marché. Les produits sont échantillonnés par les Autorités nationales et contrôlés pour vérifier leur conformité aux réglementations européennes ou, dans certains cas, pour obtenir des informations sur leur teneur en certaines substances couramment présentes à l’état de traces (comme les métaux). Les résultats sont partagés avec les Autorités nationales et européennes.

En savoir plus sur toutes les études de surveillance du marché menées dans le domaine des cosmétiques (COS MSS)

  • La qualité des bandelettes et d’autres produits de blanchiment des dents a été évaluée dans le cadre d’une étude de surveillance du marché achevée en 2018 et réalisée dans 12 pays européens par les laboratoires officiels de contrôle des cosmétiques (OCCL). Sur la base des résultats d’analyse de 26  échantillons de produits de blanchiment des dents, l’étude montre que de nombreux produits (78 % des produits à enduire directement sur les dents et plus de 50 % des produits à appliquer via une gouttière ou une bandelette) n’étaient pas conformes aux réglementations de l’Union européenne ou aux réglementations nationales relatives aux produits cosmétiques. Les problèmes de non-conformité identifiés concernaient la teneur en peroxyde d’hydrogène (au-delà de la limite autorisée), la présence d’une substance classée CMR (cancérogène, mutagène ou toxique pour la reproduction), le perborate de sodium, et des problèmes d’étiquetage. Dans les conclusions de l’étude, le réseau européen des OCCL recommande une surveillance plus stricte de ces produits par les Autorités nationales compétentes et par les OCCL. En savoir plus : résumé de l’étude de surveillance du marché sur les produits de blanchiment des dents (publié, en anglais uniquement, en avril 2019).
  • La qualité des produits cosmétiques conçus pour attirer les enfants a été contrôlée à l’occasion d’une MSS achevée en 2014. Plus d’un tiers des échantillons ont été jugés non conformes et plusieurs échantillons contenaient des quantités significatives de nitrosamines, de colorants interdits ou de plomb. Un résumé de ces conclusions (en anglais uniquement) est disponible ici.
  • En 2011, plusieurs pays ont recueilli des échantillons de produits cosmétiques décoratifs (maquillage, ombre à paupières, eyeliner, brillant à lèvres, etc.) pour en mesurer la teneur en certains métaux pouvant donner lieu à des problèmes de santé : antimoine, cadmium, chrome, plomb, mercure et nickel. Même si la présence à l’état de traces de certains de ces métaux est parfois inévitable pour des raisons techniques, la plupart des pays n’ont pas fixé de limites maximales acceptables. Les résultats de cette MMS ont été partagés avec les différentes autorités et peuvent servir à l’établissement de valeurs de référence communes.

retour

 

Programme d’essais d’aptitude pour les cosmétiques et formations

Lorsque de nouvelles méthodes d’analyse sont disponibles, le réseau OCCL effectue des études collaboratives interlaboratoires, afin d’en évaluer la pertinence et d’en valider la conformité et la performance. Ceci permet aux laboratoires de se familiariser avec des méthodologies qui sont toujours robustes et adaptées à l’usage prévu et qui assurent des résultats exacts. Les essais d’aptitude permettent d’instaurer un climat de confiance entre laboratoires en ce qui concerne les capacités et la validité des résultats des uns et des autres, ce qui est essentiel pour éviter la duplication des tâches et gagner en efficacité.

Un essai d’aptitude (PTS) est un contrôle qualité externe qui couvre les performances globales d’un laboratoire, soit l’intégralité du processus, de la réception et du stockage des échantillons à l’interprétation des résultats, en passant les travaux expérimentaux au laboratoire. Coordonnés par l’EDQM, les PTS réalisés au sein du réseau OCCL constituent un outil essentiel pour démontrer la compétence technique et identifier ce qui pourrait être techniquement amélioré. Réalisés dans le cadre d’un programme de management de la qualité, les PTS permettent de vérifier que les performances des différents OCCL sont appropriées. Les laboratoires participants, situés dans différents pays, contrôlent un même échantillon selon des paramètres communs prédéfinis et un même protocole d’essai. Les résultats sont ensuite évalués par rapport à un ensemble de critères d’acceptation, selon des normes internationales.

En savoir plus sur tous les essais d’aptitude du programme relatif aux cosmétiques (COS PTS) :

  • Le programme COS PTS 2015 comprenait le contrôle de la teneur en dioxyde de titane des produits solaires, en fluorures des dentifrices et en peroxyde d’hydrogène des produits de blanchiment des dents.
  • Le programme 2014 portait sur le contrôle du formaldéhyde libéré par les conservateurs et sur la quantification des filtres UV dans les produits solaires.
  • Le programme 2012-2013 comprenait le contrôle de la teneur en allergènes, en diéthylèneglycol, en p-phénylènediamine, en phtalates et en acide thioglycolique dans divers produits cosmétiques.
  • En 2011, l’EDQM a lancé un programme d’essais d’aptitude pour les produits cosmétiques. Au total, 16 laboratoires nationaux (Allemagne, Autriche, Chypre, France, Irlande, Pays-Bas, Portugal, Slovénie et Suède) ont participé à des études pilotes et comparé les résultats analytiques obtenus pour le formaldéhyde et l’hydroquinone.

retour

twitter facebook googleplus pinterest linkedin email